Printed From:

Repos et activité ?

Bien sûr, quand vous souffrez, vous vous demandez s’il ne vaut pas mieux vous reposer. Celui qui souffre du mal de dos observe, en général, que le repos calme sa douleur et qu’à l’inverse, certains gestes, certaines activités l’accentuent.
En réalité, il faut distinguer la quantité et la qualité des gestes.
Nous verrons plus loin qu’il s’agit en fait de faire les gestes adaptés, en sachant doser l’activité.

Le repos peut calmer la douleur à court terme, mail il l’aggrave à long terme.


POURQUOI LE REPOS AGGRAVE-T-IL LA DOULEUR ?

Le repos prolongé est souvent mal appliqué.
Il est réalisé sans relaxation et souvent dans des positions qui engendrent des contractures et des tensions.

C’est ainsi que s’enclenche le cercle vicieux de l’inactivité !
Le repos trop prolongé, l’inactivité “déconditionnent” physiquement la personne, la sensibilisant ainsi davantage à sa douleur

  • Le repos, l’inactivité modifient votre capacité physique. Vous êtes de moins en moins entraîné(e) à l’effort physique (comme un sportif quand il ne s’entraîne plus, ou comme un pianiste qui arrête de jouer régulièrement du piano…).
  • Le repos, l’inactivité retentissent sur votre comportement, votre moral, vos relations avec les autres : vous restez à la maison, vous avez de moins en moins de loisirs, de moins en moins d’activités avec votre entourage ou dans votre travail… Bref, vous avez de moins en moins de plaisir, pour vous et avec les autres : vous vous isolez, vous sortez moins ; vous êtes de moins en moins positif(ive) et la douleur vous envahit.

L’inactivité augmente votre douleur. L’inactivité vous enferme dans les pièges de la douleur.


LE REPOS DOIT ÊTRE UNE STRATÉGIE

Lorsque vous prenez un instant de repos, anticipez-le.
Un bon repos efficace suppose :

  • bonnes positions ; il est important de rappeler que le repos peut se faire debout, assis ou allongé ;
  • pensées positives ;
  • relaxation-détente.

1 - Entre les périodes d’activité,

faites des “pauses récupératrices” en utilisant la relaxation et en recherchant une position de confort.

2 - Recherchez une position de confort.

Règle d’or du repos :
lorsque vous ne faites rien, faites-le bien !


POSITIONS ET GESTES ADAPTÉS

Il est capital de trouver les positions et les gestes adaptés.
La qualité du geste est particulièrement importante.
Il faut savoir comment utiliser sa colonne vertébrale en cas de mal de dos.

L’environnement tend des pièges et il faut apprendre à modifier votre façon d’utiliser certains objets, quitte parfois à modifier les objets eux-mêmes.

Toutes les positions, tous les gestes de la vie courante doivent être analysés pour évaluer, chaque fois, la meilleure stratégie à adopter.

Exemple
Pour soulever une charge, fléchir les genoux, bien se placer par rapport à la charge (l’encadrer), soulever avec les jambes, en verrouillant le bassin et en contractant les abdominaux

Dr Marie-Josée Thévenot - CETD (Centre d'étude et de Traitement de la Douleur), Hôpital Saint-Antoine, Paris
Dr François Boureau - CETD (Centre d'étude et de Traitement de la Douleur), Hôpital Saint-Antoine, Paris